'Musique Mystique' L' Agneau Mystique expositon temporaire

10.09.201503.04.2016

Heures d'ouverture

Ouvert 10 à 17 h
(accès jusqu'à 16.30h)
Fermé

chaque lundi
24, 25, 31/12 & 1/1

Entrée

Gratuite
- enfants de moins de 12 ans 
- sur présentation de votre City card
2 euro par personne et tout les autres (même en groupe)

Billet combiné 12 Euros, accés aux 3 lieux (cathédrale Saint-Bavon, Musée des Beaux-Arts et Caermersklooster)

Info

Centre Culturel Provincial Caermersklooster
Vrouwebroersstraat 6 
9000 Gand (Belgique)
tel. +32 (0)9 269 29 10
www.caermersklooster.be - www.kikirpa.be
caermersklooster@oost-vlaanderen.be
www.sintbaafskathedraal.be
www.mskgent.be/nl/onderzoek/restauratie-lam-gods/restauratie-lam-gods

Visites guidées sur demande

vzw Gandante
www.gandante.be 
+32 (0)9 375 31 61

De Gentse Gidsen 
www.gentsegidsen.be 
+32 (0)9 233 07 72

Nous n'avons pas d'information concrète à propos de la musique représentée sur les panneaux musicaux de L'Agneau mystique. Il s'agit peut-être de musique que nous ne pouvons pas connaître : le chant des anges, des sons célestes, de la musique mystique.

Les deux panneaux présentent des personnages qui sont à la fois angéliques et humains. Sur le panneau de gauche, entre Adam et Marie, des chanteurs se tiennent devant un lutrin et un manuscrit. Sur le panneau de droite, entre Ève et Jean-Baptiste, quelqu'un joue sur un petit orgue. Deux autres personnages avec une harpe et une vièle le regardent.

Les anges chanteurs et musiciens sont au-dessus de la pratique musicale concrète et quotidienne. Ils chantent et jouent de la musique inaudible à l'oreille humaine, plus belle que la musique pratiquée sur terre. C'est de la musique céleste que l'homme ne peut pas imaginer.

Mais, comme les anges sont représentés de manière très humaine, ils contribuent à franchir la distance entre la liturgie céleste inaccessible et la liturgie qui résonne sur terre.

La musique vocale de l'église chrétienne a connu un énorme mouvement vers la polyphonie. Le plain-chant constituait la base de la liturgie quotidienne, mais la polyphonie ne pouvait être assez riche pour les occasions festives.

Les chanteurs du 15e siècle, même ceux qui se consacraient à la polyphonie, étaient imprégnés par le latin et la liturgie grégorienne. Les anges chanteurs des Van Eyck sont assurément de tels chanteurs qui pratiquaient le plain-chant et la polyphonie. Ils connaissaient également le répertoire profane des chansons.

Musique mystique explore l'univers musical de ces célèbres panneaux. Les anges pratiquent-ils le plain-chant ou la polyphonie ? L'organiste à droite accompagne-t-il la pièce chantée à gauche ? Les anges joueront-ils une chanson à la harpe et à la vièle ?

Quels sont nos rapports aujourd'hui avec la musique du 15e siècle ? L’organiste, les accompagne-t-il et les anges, apporteraient-ils leur soutien par la harpe et par la vièle ? Comment les représentations musicales vieilles de plus de cinq cent ans peuvent-elles inspirer des musiciens d’aujourd’hui ? Et comment un facteur d'instruments peut-il mieux comprendre l'art de l'orgue à la fin du Moyen Âge ?
Nous cherchons à répondre aux questions intéressantes à travers le travail du facteur d’instruments Andrzej Perz (Haute Ecole de Gand) et de Hendrik Vanden Abeele (Alamire Foundation et Ensemble Psallentes).